Follow us: Luxe Packaging Insight – news & innovations on the luxury packaging market

Duy Anh Nahn Duc, l'art botanique

Alissa Demorest

Related topics :

, ,
Duy Anh Nahn Duc, l'art botanique

L’œuvre de Duy Anh Nahn Duc, artiste parisien né au Viêtnam, explore le caractère fugace du règne végétal. Lorsque Duy Anh Nahn Duc a entamé des études d’arts dans une école de design graphique orientée publicité, il a senti d’instinct qu’il se trompait de chemin. Il suffit de jeter un œil aux délicates créations végétales réalisées ces dernières années par le trentenaire, installé à Paris, pour s’en convaincre. L’artiste a démarré sa carrière avec un crayon et de l’encre de Chine. Les images qu’il a dessinées pendant des années illustrent un univers fantastique regorgeant de plantes. Il désirait toutefois dépasser le monde en 2D. «?Je me suis mis à rechercher une nouvelle voie artistique dans laquelle mon savoir-faire s’axerait sur une matière brute?», explique-t-il. La passerelle entre les différentes œuvres, entre hier et aujourd’hui, témoigne de sa passion pour la flore, faisant peut-être écho à son enfance passée au Viêtnam. L’artiste articule chaque projet autour d’une seule espèce de plante. «?Je l’observe et la contemple, tel un botaniste. Comment grandit-elle et évolue-t-elle?? Quand faut-il la récolter?? Comment sèche-t-elle et se froisse-t-elle?? Comment la préserver et comment se détériore-t-elle au fil du temps?? Les espèces que je sélectionne ne se résument pas à de simples ornements?: elles sont tantôt comestibles, tantôt médicinales ou encore utilisées comme colorants. Je m’efforce de mettre en lumière les plantes ou les fleurs qui ont été quelque peu négligées?!?» Ceci explique son engouement pour le pissenlit, «?la plus fascinante des plantes?» à ses yeux. Ce végétal a en effet tenu le premier rôle dans nombre de ses dernières créations. Dans le cadre d’une exposition solo à Châteaugiron, en Bretagne, Duy Anh Nahn Duc a cueilli pas moins de 20?000 spécimens, dont 12?000 disposés au sommet de “tiges” en nylon, afin de créer un champ de pissenlits. Il y a quelques années déjà, il avait élaboré une décoration représentant un ours au faciès parsemé d’aigrettes de pissenlits pour la vitrine du concept-store parisien Colette. Et, pour sa participation au Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire, au printemps prochain, l’artiste associera de vrais pissenlits à du bronze moulé. Le plasticien a tendance à commencer chacun de ses travaux en plaçant la “sculpture botanique” sous une cloche en verre, dans le même esprit qu’un cabinet de curiosités. Le “monochrome” constitue l’étape suivante. Dans le cas du pissenlit, du papier en fibres de bambou grand format est perforé de trous minuscules à travers lesquels sont insérées des têtes d’aigrettes de pissenlits. D’autres pièces se veulent plus intimistes?: sa “boule de cachemire” est composée de pissenlits sans aigrettes qui lui donnent une étonnante texture nuageuse. Duy Anh Nahn Duc précise que sa palette créative évolue lentement, puisqu’il travaille avec trois espèces de plantes par an au maximum. Cette année, place aux aiguilles de pin, dont certaines ont été dorées à la feuille d’or. Vraisemblablement un choix qui révèle la valeur de la nature qui nous entoure?! Duy Anh Nahn Duc est représenté par l'Agence Thierry Kauffmann.

Editor's picks

Ross Lovegrove partage sa vision du design

Ross Lovegrove partage sa vision du design

Ross Lovegrove, invité d’honneur de Luxe Pack Monaco cette année, décrypte son approche au packaging design. Comment définissez-vous votre esthétique design ? En matière de packaging, on ne saurait être trop normatif, car en tant que designer[…]

11/06/2019 | TendancesDesign
Luxe Pack Trends Observer : le luxe en mouvement

Luxe Pack Trends Observer : le luxe en mouvement

Metsä Board lance le concours Better With Less

Metsä Board lance le concours Better With Less

Les tentures Tolkien : entre modernité et tradition

Les tentures Tolkien : entre modernité et tradition

More articles