Follow us: Luxe Packaging Insight – news & innovations on the luxury packaging market

Entrevue~avec Philippe~Benady

Eloïse Cohen

Related topics :

Entrevue~avec Philippe~Benady

Actualité chargée pour Empire of Scents. Parallèlement à la création du premier parfum Aubade, le licencié relance la marque de niche Rallet et étoffe Montana d’un féminin et d’un masculin.

Un an après la signature du contrat de licence avec Aubade, vous lancez un premier parfum. Pourquoi vous être intéressé à cette marque ?
Car Aubade est une très belle marque qui jouit d'une notoriété puissante et mondiale. Et ce, grâce, bien sûr, à la qualité de ses produits, mais également à l'originalité et à l'audace de sa communication.
Cette visibilité est source de synergies entre les activités parfum et lingerie, au demeurant très complémentaires.
D'autant que le positionnement prix de l'une et de l'autre est très cohérent.

Parallèlement, vous relancez Rallet, une marque de niche qui, après son apogée fin 19e siècle, avait complètement disparu. Comment comptez-vous vous y prendre ?
J'avais beaucoup d'hésitations… déjà car la distribution de niche est très particulière. En France, il n'y a qu'une vingtaine de points de vente, contre deux milliers en sélectif.
Ensuite, les prix sont souvent bien plus élevés. Malgré tout, je n'ai pas pu renoncer à cette marque, dont l'histoire est l'une des plus belles de la parfumerie française.
D'autant que, sur le segment de niche, il y a de la place pour nous démarquer de l'offre actuelle. Et puis, c'est vrai, je voulais montrer notre capacité à faire du très beau produit.

Sur Rallet et Aubade, vous avez travaillé avec un verrier taiwanais, UPGI. Pourquoi ?
Nous avons développé Aubade en moins de 12 mois… Cette performance, car c'en est une, je la dois à la rapidité de mes fournisseurs. Mais non seulement UPGI déploie une politique commerciale agressive, mais techniquement, ses prestations sont excellentes.
La qualité des réalisations est parfaite, le prix très attractif, sans parler de leur flexibilité.

Sur Montana, quels sont vos projets ?
Le féminin, Club Montana, sort en février 2014, tandis que nous prévoyons un nouveau masculin plus tard dans l'année.
Il est d'ailleurs probable, vu la saturation du réseau français, que nous misions d'abord sur l'export.

Editor's picks

Interview exclusive : L'Oréal dévoile ses ambitions écologiques

Interview exclusive : L'Oréal dévoile ses ambitions écologiques

Philippe Thuvien, directeur général packaging & développement chez L'Oréal, partage avec Formes de Luxe sa feuille de route en matière d'éco-conception pour les années à venir. Un extrait de notre interview exclusif à découvrir en[…]

11/13/2019 | ParfumSoins
Seedlip : pionnier des spiritueux sans alcool

Seedlip : pionnier des spiritueux sans alcool

Quadpack gagne en force

Quadpack gagne en force

Albéa affiche ses ambitions durables

Albéa affiche ses ambitions durables

More articles