Follow us: Luxe Packaging Insight – news & innovations on the luxury packaging market

Interview exclusive : L'Oréal dévoile ses ambitions écologiques

Alissa Demorest

Related topics :

, ,
Interview exclusive : L'Oréal dévoile ses ambitions écologiques

Philippe Thuvien, directeur général packaging & développement chez L'Oréal, partage avec Formes de Luxe sa feuille de route en matière d'éco-conception pour les années à venir. Un extrait de notre interview exclusif à découvrir en intégralité dans le numéro de novembre du magazine.

L’Oréal s’est engagé à réduire l’impact environnemental des ses emballages dès 2007. Oui, fort du constat que le packaging peut représenter jusqu’à 50?% de l’impact environnemental d’un produit fini, le groupe s’est fixé des objectifs ambitieux. En 2013, Jean-Paul Agon s’est engagé à ce que d’ici 2020, 100?% des produits aient un impact environnemental ou social amélioré, et pour chaque produit lancé nous évaluons cet impact (packaging et formule) avec notre outil SPOT (Sustainable Product Optimization Tool). Tous les nouveaux produits doivent être mieux notés que les précédents. Mais une amélioration sociale ne peut pas compenser une détérioration environnementale. En 2018, 79?% des produits nouveaux ou rénovés avaient déjà un profil environnemental ou social amélioré.  Un autre engagement a été pris au travers de la Fondation Elen MacArthur.

Et en 2025, la totalité de nos emballages plastiques seront rechargeables, remplissables, recyclables ou encore compostables et 50?% de nos plastiques seront d’origine recyclée ou bio-sourcée.

Votre partenariat avec la start-up Carbios vise à augmenter le volume de plastique recyclé ? Tout à fait. La technologie bio-enzymatique de Carbios permettra d’élargir le feedstock de plastique recyclé. Pour l’heure, le recyclage mécanique se fait à partir de bouteilles de boissons, mais avec le process enzymatique bien d’autres produits en polyester peu­vent être recyclés. Il produit une qualité égale au plastique vierge : transparent et de grade alimentaire. L’objectif est de soutenir Carbios de façon à pouvoir sourcer du PET enzymatique en 2023. Vu que le recyclage mécanique n’offre pas la même qualité que le plasti­que vierge, nos équipes travaillent à trouver des compromis accepta­bles. La gamme bio de Garnier, par exemple, est entièrement recyclable et composée à 100?% de PET PCR. Nous lançons de plus en plus de flacons avec des taux ambitieux de PCR. Mais avec le PCR enzymatique, nous aurons à d’ici 2021 la même qualité optique et esthétique qu’avec le vierge.

Les formats recharges prennent de l’ampleur au sein du groupe ? Nous sommes en pleine accélération sur ce type de produit, et sortons un pot rechargeable pour Yves Saint Laurent et un autre pour Lancôme. Chez Saint Laurent, nous verrons bientôt les premiers sérums Pure Shot : un bel habillage doté de recharges en verre. Le secteur du luxe aura peut être plus de facilités dans ce domaine car il est plus simple de proposer aux consommateurs des produits complets et des recharges en distribution sélective. Mais nous avançons là-dessus pour toutes les divisions et venons de lancer un pot rechargeable pour L’Oréal Paris.

Lire l'intégralité de l'interview dans le n° 133 de Formes de Luxe.

Editor's picks

Seedlip : pionnier des spiritueux sans alcool

Seedlip : pionnier des spiritueux sans alcool

Ben Branson, P-dg de Seedlip, nous parle de la genèse de sa jeune marque et partage sa vision de l'évolution de la tendance no-low. Qu'est-ce qui a motivé la création de la marque ? Seedlip est un produit issu d'une histoire familiale. Ma[…]

10/29/2019 | TendancesVerre
Quadpack gagne en force

Quadpack gagne en force

Albéa affiche ses ambitions durables

Albéa affiche ses ambitions durables

Heinz Glas atteint de nouveaux sommets pour le verre PCR

Heinz Glas atteint de nouveaux sommets pour le verre PCR

More articles