Follow us: Luxe Packaging Insight – news & innovations on the luxury packaging market

L'éco-conception en question

Alissa Demorest

Related topics :

, ,
L'éco-conception en question

Le packaging éco-conçu est toujours dans les starting-blocks : tel est le message sous-jacent de la conférence à Luxe Pack Los Angeles sur les alternatives écologiques proposées aux designers et aux marques sur le marché américain. « L'essentiel, bien sûr, consiste à créer des designs qui demandent moins de matière », souligne Lauren Golik, directrice artistique associée de l'agence de design Barlett Brands à San Francisco. « Mais la deuxième priorité, c’est de proposer à nos clients l'utilisation d’un nombre croissant de matières premières vertes »A l’instar du papier de canne à sucre ou du plastique de canne à sucre - la plante pousse rapidement et nécessite peu d'eau - ou d’Ocean Plastic, un plastique "upcyclé" provenant des océans. Pour les inserts ou les calages, Lauren Golik propose de regarder du côté de l’Américain Ecovative, de son Mushroom Fiber (fibre de champignon), de sa Potato Foam, une matière à base de fibre de pomme de terre moulée, ou de son Greenwrap, une alternative biodégradable motif nid d'abeille qui peut remplacer l'emballage à bulles. Cynthia Sterling, fondatrice de Sterling Creativeworks, une agence de design située à Napa Valley spécialisée dans les vins et spiritueux, a présenté, elle, quelques solutions de décor durables, dont G Ink Reflection (G3 Industries), une alternative aux films métalliques utilisés sur les étuis et étiquettes. L'encre, une fois durcie, arbore une brillance métallique qu'elle conserve même sur du papier non couché. Bien qu'elle contienne encore des particules métalliques, celles-ci sont bien moins nombreuses que sur le marquage à chaud. « De plus, il n' y a pas de frais d'outillage pour la matrice et vous n'utilisez les produits métallisés que là où vous voulez les utiliser sur le dessin, alors que le film dépose le décor à partir d'un rouleau, dont la partie non-utilisée est perdue », conclut Cynthia Sterling. En termes de coût, cette nouvelle solution représente une réduction d'environ 10 % par rapport au marquage à chaud. Un détail non-négligeable !

Editor's picks

Beautigloo lance le coffret beauté réfrigéré

Beautigloo lance le coffret beauté réfrigéré

Compacte, design, silencieuse et affichant une température de croisière de 10° C, Beautigloo lance une beauty box "on the rocks" Pour toutes celles qui ont l’habitude de placer leurs cosmétiques au réfrigérateur – elles seraient 22 millions en[…]

12/05/2019 | SoinsMaquillage
Autajon propose « l’hyper-personnalisation » des étiquettes

Autajon propose « l’hyper-personnalisation » des étiquettes

Luxe Pack Monaco 2019 innovations : plastique

Luxe Pack Monaco 2019 innovations : plastique

Cavallini & Tabu : des étiquettes en bois « made in Italy »

Cavallini & Tabu : des étiquettes en bois « made in Italy »

More articles