Follow us: Luxe Packaging Insight – news & innovations on the luxury packaging market

Les priorités green de Bormioli Luigi 

Alissa Demorest

Related topics :

,
Les priorités green de Bormioli Luigi 

Frédéric Montali, chargé de marketing stratégique parfums & cosmétiques chez Bormioli Luigi, nous parle des développements du groupe verrier italien dans le domaine de la sustainability. Quelles sont vos priorités écologiques ?

En matière de sustainability nous devons bien distinguer les innovations produits de celles liées aux process. Cette distinction est souvent un peu oubliée par les mar­ques, ou peut-être que nous ne communiquons pas assez dessus. Du côté des process, afin de réduire notre consommation d’énergie, une large partie de notre production verrière pour la parfumerie est faite à partir de sources renouvelables : biomasse, hydro-électrique et un peu de géothermique. À l’horizon 2020 nous serons à 100?% de sources renouvelables d’énergie électrique sur le site de Parme contre 75?% aujourd’hui. En tant qu’industrie énergivore, cette stratégie est l’un de nos piliers pour la réduction de notre empreinte CO2.

Pour les produits, les gammes EcoLine et EcoJars commencent à bien fonctionner. Comme il s’agit d’une nouvelle technologie, nous l’avons mise en avant en réalisant des standards – une petite gamme que l’on est en train d’agrandir.

Quel est votre positionnement par rapport au verre PCR ?

Nous sommes maintenant en mesure de fournir aux clients un verre contenant entre 5?% et 10?% de PCR sans en altérer les propriétés esthétiques. Cela demande deux choses : de trouver les sources d’approvisionnement et de créer une filiale car la qualité du PCR est essentielle d’un point de vue esthétique, mais aussi pour la facette règlementaire, vu qu’il doit être exempt de métaux lourds. Comme c’est une demande qui va croître, les réseaux vont s’organiser, mais le traitement du PCR est une industrie à part entière?; il n’est pas banal d’obtenir du PCR de qualité dont on peut se servir en parfumerie.

D’autre part, chez Bormioli Luigi on exploite déjà jusqu’à 50?% de calcin interne, des débris de verre fondus dans nos fours. Il est aussi essentiel de pouvoir traiter cette qualité de verre avec flexi­bilité étant donné que les fours alimentent plusieurs lignes à la fois.

Et vous avez un projet d’investissement pour palier cette problématique ?

Oui, l’idée étant d’avoir la capacité d’ici quelques années d’utiliser autant de PCR qu’on le souhaite sur n’importe quel produit, donc de compenser ce gap. Aujourd’hui, nous pouvons intégrer jusqu’à 10?% de PCR sans que cela se voit. Nous faisons des investissements qui devraient nous permettre en moins de cinq ans d’utiliser autant de PCR qu’on le veut. Tout un programme !

Lire l'intégralité de notre interview dans le numéro 132 de Formes de Luxe.              

Editor's picks

Easyfairs dans les starting blocks pour le lancement du PLD

Easyfairs dans les starting blocks pour le lancement du PLD

Le 29 janvier prochain, le salon de l’emballage PCD (Easyfairs) ouvrira sa 16e édition, avec une offre croissante de nouveaux espaces et expériences. Grande nouveauté cette année, le lancement de PLD (Packaging of Premium and Luxury Drinks), un[…]

01/15/2020 |
Luxe Packaging Insight : un nouveau média voit le jour

Luxe Packaging Insight : un nouveau média voit le jour

HCT et KDC/One annoncent leur fusion

HCT et KDC/One annoncent leur fusion

Innovations Luxe Pack Monaco : les nouveautés verrières

Innovations Luxe Pack Monaco : les nouveautés verrières

More articles