Follow us: Luxe Packaging Insight – news & innovations on the luxury packaging market

Rencontre avec Myriam Badault

Guillaume BREGERAS

Related topics :

Rencontre avec Myriam Badault

Cela ressemble à une révolution de palais. A l’image de son élégante discrétion, Diptyque vient de revisiter les flacons de l’ensemble de sa collection de douze eaux de toilette.

Pourquoi avoir choisit de rompre avec les flacons rectangulaires habituels ?

Myriam Badault : Nous avons entrepris, depuis plusieurs années, de mettre en avant le savoir-faire parfumeur de la marque et la collection d'Eau de toilette. Cette collection qui comprend aujourd'hui douze fragrances, atypiques et originales, est encore méconnue. Les abriter dans un nouveau flacon, à l'emblème de la marque, nous permet d'apporter un nouvel éclairage sur ces fragrances, de raconter l'histoire de la création de chacune d'elles et, nous l'espérons, de faire de nouveaux adeptes.

Cela fait plusieurs projets dans lesquels l'ovale revient en tant qu'élément graphique fort. Que représente-t-il pour vous ?

Myriam Badault : L'ovale est notre signature. A l'origine décliné sur un motif textile, le Prétorien, créé par les fondateurs de la maison, il s'est simplifié et affranchi de la couleur pour devenir la matrice des étiquettes qui habillent nos produits. Il est notre signature, notre identité, immédiatement reconnaissable. Il symbolise plus de cinquante ans de savoir faire, l'expression de toute une philosophie olfactive. Il incarne la sensualité maitrisée de nos fragrances. Véritable capsule olfactive, aussi bien masculin que féminin, il est tout à la fois emblématique et intemporel.

Le travail mené ne s'arrête pas à la forme verrière ?

Myriam Badault : Nous souhaitions une forme commune à toutes nos senteurs, simple et qualitative, qui mettent en valeur la diversité et la richesse de notre collection. Chaque fragrance est ainsi « encapsulée » dans un ovale de verre qui magnifie la couleur du parfum qu'il contient. Le poids des flacons et la volonté d'avoir chaque fragrance emprisonnée dans une goutte de verre ont demandé une mise au point verrière particulière, un dessin précis, équilibré et rigoureux. Le cœur du flacon révèle, par le biais d'une étiquette imprimée recto verso, l'histoire de chaque senteur. En effet pour chaque eau de toilette, la création olfactive s'accompagne d'une création graphique assez inhabituelle : un dessin, à l'encre noire, en format panoramique, qui raconte l'histoire et l'inspiration de chaque produit. Ce sont ces scénettes de petite taille, d'une finesse et d'une poésie inouïes, que nous avons imprimé au verso des étiquettes, et que l'on découvre, avec surprise, lorsque l'on retourne son flacon. Chaque illustration, telle une miniature, a été redessinée, en respectant le traité original, pour conserver un équilibre et un fort pouvoir narratif. La difficulté a résidé dans la restitution des détails et des finesses des traits au moment de l'impression et dans la mise au point d'un support suffisamment blanc et opaque nous permettant d'éviter un effet de transparence entre le recto et le verso.

Editor's picks

Interview exclusive : L'Oréal dévoile ses ambitions écologiques

Interview exclusive : L'Oréal dévoile ses ambitions écologiques

Philippe Thuvien, directeur général packaging & développement chez L'Oréal, partage avec Formes de Luxe sa feuille de route en matière d'éco-conception pour les années à venir. Un extrait de notre interview exclusif à découvrir en[…]

11/13/2019 | ParfumSoins
Seedlip : pionnier des spiritueux sans alcool

Seedlip : pionnier des spiritueux sans alcool

Quadpack gagne en force

Quadpack gagne en force

Albéa affiche ses ambitions durables

Albéa affiche ses ambitions durables

More articles